Variétés ananas réunion

L’ANANAS À L’ÎLE DE LA RÉUNION.

PRESENTATION ET QUALITES DES ANANAS

DE LA REUNION

L’ananas ‘Victoria’ cultivé à la Réunion appartient a u

groupe Queen .

C ‘est une variété épineuse très répandue dan s

le sud de l’Océan Indien .

Le fruit présente environ 130 yeux correspondant au x

130 fleurs dont les carpelles se sont soudés pour former u n

syncarpe .

Ces yeux sont plus proéminents que ceux de l a

variété ‘Maingard’, ce qui rend l ‘ épluchage un peu plu s

délicat .

Cette dernière variété connue généralement sous le no m

de ‘Cayenne lisse’ appartient au groupe Cayenne, lequel est

sans épine.

Elle ne représente que 5 p . cent au plus des

surfaces cultivées à la Réunion .

La couleur du ‘Victoria’ à maturité est jaune d ‘ or avec u n

liseré vert pâle auteur des yeux lorsque le fruit commence à

mûrir.

La couronne est assez décorative car les feuilles son t

bordées d’ûne frange épineuse teintée de rouge .

Les ‘Maingard’ sont rouge orangé à maturité .

Le poids moyen du ‘Victoria’ est deux fois moindre qu e

celui de la variété ‘Cayenne lisse’ en conditions comparables

de culture.

Par exemple, avec 8 à 9 applications de 2 g

d’urée et 3 g de sulfate de potasse en fumure liquide, un e

plantation de ‘Victoria’ établie sur paillage plastique donnera en 13-15 mois des poids moyens compris entre 0,900 e t

1,300 kg, contre 2 à 3 kg pour l’ananas ‘Maingard’ (résultat s

couramrnent observés à Bassin-Martin) .

Dans les régions équatoriales du globe on cultive presqu’exclusivement l’ananas ‘Cayenne lisse’.

Or à la Réunion ,

de même d’ailleurs qu’à Maurice, Madagascar ou en Afrique

du Sud, ce fruit n’est pas de bonne qualité durant la périod e

froide de l’hiver austral .

Son acidité libre (contrôles effectués sur des fruits récoltés à Bassin-Martin) mesurée e n

milliéquivalents p . cent (A) se situe alors entre 20 et 2 5

(ce qui correspond à un pH approchant 3,0), alors qu e

l’extrait sec soluble en p . cent (E) est inférieur à 15 (de 1 2

* – IRFA – 97488 SAINT DENIS (Ile de la Réunion) .

  1. AUE3ERT *

à 14) .

I I en résulte une saveur beaucoup trop acide caractéri –

sée par un rapport E/A voisin de 0,6 .

A l’inverse, l’ananas ‘Victoria’ est de qualité plus constan –

te au cours des saisons puisque son acidité libre dépass e

rarement 17 (soit un pH proche de 4,0) et que l’extrait se c

soluble en p . cent oscille entre 15 et 18 .

Le rapport E/A égal ou supérieur à 1 se traduit par un e

saveur plus sucrée .

L’ananas ‘Maingard’ n ‘atteint cett e

qualité que pendant la période chaude de janvier à mars .

En avril-mai, la saveur est tout juste acceptable alors que

de juin à novembre elle est franchement désagréable .

Des analyses effectuées au laboratoire de technologie d e

l’IRFA de Montpellier sur des fruits cueillis 3/4 mûrs a u

cours de la première semaine du mois de mai 1976 e t

expédiés par avion, ont montré que la variété ‘Victoria’ s e

différencie également sur d’autres points .

Son rendemen t en jus est plus faible, mais elle est plus riche en vitamine C

et en saccharose .

L’analyse des arômes par la technique de s

espaces de tête montre une moindre richesse en composé s

volatils légers (tableau 1).

Cependant la sensation olfactogustative que procur e

l ‘ananas ‘Victoria’ reste meilleure en raison du mélange

harmonieux existant entre acidité et richesse en sucres ,

lequel masque la plus faible teneur en composés volatils .

Enfin si la chair de l’ananas ‘Victoria’ est moins juteuse,

sa consistance croquante n’en n ‘ est pas moins appréciée .

L’ananas ‘Victoria’ est donc un fruit dont la productio n

doit être ,destinée plutôt à la consommation en frais .

Le calibre se prête mieux aux préparations diverses :

– demi-fruits coupés en deux dans le sens polaire, couronn e

incluse, et farcis avec de la glace et des tid-bits,

– épluchage en suivant les spirales des yeux pour décorer de s

corbeilles de fruit ou des sorbets ,

décalotage de la couronne et évidage pour servir le s

cocktails ,

– découpage type melon ,

– fruit confit en entier, etc .

Cayenne lisse Victori a

somme aromatique

Deux inconvénients majeurs sont à signaler pour sa trans –

formation industrielle : le faible rendement en jus, l’épluchage plus délicat.

Lorsque le fruit est trop mûr les yeu x

sont quelquefois arrachés au passage du couteau .

Néanmoins, dans le cadre d’une organisation du march é

du fruit frais (étalement de la production, triage et calibrage

des fruits) une partie de la récolte devra nécessairement êtr e

transformée : fruits petits »ou déformés, couronne abîinée .

taches noires qui apparaissent sur les yeux à certaine s

époques .

Les cas de fasciation de la couronne très fréquents sur l a

variété ‘Cayenne lisse’ sont heureusement inexistants dans l e

cas du ‘Victoria’ .

ZONES DE CULTURE ET TYPES DE PRODUCTIO N

Chaque cour ou jardin familial â la Réunion sont plantés

d’ananas ‘Victoria’, en association avec des arbres fruitier s

divers .

Il est cependant difficile de prendre en compte cett e

production marginale destinée à l’autoconsommation .

Les plants font rarement l ‘ objet de soins réguliers .

Les cultures d’ananas proprement dites, ont souvent ét é

installées au-dessus de 400 mètres d’altitude sur des terre s

agricoles de moindre valeur :

– La Montagne : vieux sols rouges érodés, fortement désaturés et peu favorables à l ‘ enracinemen t

– Bois de Nèfles – Moufia : sols faiblement désaturés pierreux, à forte pente (quelquefois supérieure à 25 p . cent) .

Petit Tampon et Plaine des Grègues : sols ferrallitique s

faiblement désaturés .

La plupart de ces cultures se trouvent actuellement dan s

des conditions de survie très précaires, en raison de l’absenc e

ou même de l’impossibilité de modernisation des technique s

de production .

Les plants rarement traités aux hormones

florigènes donnent des fruits au moment de Noël et d u

Nouvel An (époque de surproduction et de concurrence des letchis plus faciles à consommer) .

Les producteurs commercialisent leurs ananas sur les marchés de Saint-Denis et Saint –

Pierre à 0,50 F pièce seulement (cours encore pratiqué s

durant la campagne de fin 1975) pour être revendus 1 F a u

détail .

Notre société peut exporter toutes sortes de produits dans différentes parties du monde en utilisant un personnel expérimenté et des machines modernes.

Vous pouvez contacter avec nous.

Notre société peut traiter toutes les questions d’exportation, nous sommes heureux de vous contacter.

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 4.5 / 5. Décompte des voix : 2

Aucun vote pour l’instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Your comment submitted.

Leave a Reply.

Your phone number will not be published.

Achat de produit