les fruit abricots caloriques et La valeur nutritionnelle

L’abricotier (Prunus armeniaca L.) appartient à la famille des Rosacées et à la sous-famille des Prunophora.

On pense qu’il est originaire des montagnes du Tien Shan en Asie centrale (Hormaza, 2007).

On le trouve sur cinq continents (Bailey, 1975), mais il est principalement cultivé dans la région méditerranéenne (FAO, 2017).

Les abricotiers poussent mieux dans les climats secs à tempérés (Bailey, 1975).

Propriétés physiques et sensorielles

Lorsqu’ils sont parfaitement mûrs, les abricots se transforment en de beaux fruits orange.

Sa pulpe est charnue, sucrée et juteuse (fruits et légumes frais).

Il est riche en β-carotène, un pigment de la famille des caroténoïdes responsable de sa couleur orange (Simmonds, 2016).

Il existe des variétés d’abricots à peau rouge.

On pense que cette rougeur est due à la forte accumulation de trois anthocyanes, le cyanidine-3-O-glucoside, le cyanidine-3-O-rutinoside et le péonidine-3-O-rutinoside, au cours de la maturation cutanée.

Le saccharose et le glucose donnent aux abricots un goût sucré.

Sa concentration en sucre augmente rapidement au cours de son développement et développe une prédominance du glucose vers une prédominance du saccharose au cours de la maturation (Xi, 2016).

Le goût légèrement acide de l’abricot est dû à l’acide malique, un acide organique (Fan, 2017).

Dix-huit composés aromatiques ont été identifiés dans les volatils des fruits, avec une diminution significative des terpènes et des aldéhydes au cours de la croissance et une augmentation significative des apocaroténoïdes et des lactones au cours de la maturation (Xi, 2016).

Profil des ingrédients (hors macronutriments, vitamines et minéraux)

Les acides organiques naturels, principalement les acides malique et citrique, se retrouvent en quantités intéressantes dans l’abricot (Aubert, 2007 ; Berardinelli, 2010).

Les abricots contiennent des quantités intéressantes de polyphénols tels que les flavanols, les flavonols (flavonoïdes) et les acides hydroxycinnamiques (phénoliques).

Ils confèrent au fruit des effets hépatoprotecteurs, anti-inflammatoires et antihypertenseurs (Iglesias-Carres, 2019).

L’abondance de polyphénols et de caroténoïdes dans les abricots a également été attribuée à leurs effets biologiques protecteurs sur le foie et le cœur (Fratianni, 2018).

Cependant, la teneur en polyphénols varie selon les cultivars et dépend de la maturité, de la région et du système de culture (Iglesias-Carres, 2019).

Les valeurs sont prises en nombre d’ordres de grandeur qui peuvent varier selon la variété, la saison, la maturité, les conditions de croissance, etc.

Les abricots fournissent en moyenne 45,90 calories (kcal) pour 100 g ou 194 kJ.

Les abricots ont un poids moyen de 45 g, ce qui correspond à un apport énergétique d’environ 20,65 kcal.

Tableau des ingrédients

Pour chaque nutriment, le tableau renseigne sur la teneur dans 100 g d’abricot pur, les valeurs minimales et maximales, et le pourcentage de la Valeur Nutritive de Référence (VNR).

L’abricot est riche en vitamine A, ce qui correspond à 48,96 VNR de vitamine A, soit 391,67 µg pour 100 g.

La teneur totale en caroténoïdes de l’écorce d’abricot est deux à trois fois supérieure à celle de la pulpe (Ruiz, 2005).

Selon les données du tableau Ciqual 2020, l’abricot est le deuxième fruit le plus riche en bêta-carotène après le melon.

D’autres vitamines sont présentes en quantités inférieures à 6 % VNR.

* Valeur calculée : bêta-carotène ÷ 6 + rétinol

salade d’abricots

Mélangez les tranches de shiitake frais ou réhydratés avec les morceaux d’abricots secs.

Mettez les haricots verts, les carottes et les radis (ou d’autres types de radis) dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes.

Rafraîchir à l’eau froide avant d’ajouter aux deux premiers ingrédients.

Servir avec une sauce mélangée de tofu, tahini (pâte de sésame), sauce soja, vinaigre de riz et mirin (vin de cuisine japonais).

Ajoutez quelques zestes de citron pour la décoration.

Umeboshi, une façon unique de redécouvrir les abricots

Ces abricots séchés au sel sont vendus en conserve dans les magasins d’aliments naturels.

La façon la plus simple de le manger est de le hacher finement et de le fourrer dans une boule de riz et de le façonner avec vos mains.

Vous pouvez le tremper dans de la sauce soja assaisonnée de wasabi si vous le souhaitez.

Les Japonais attachent de nombreuses vertus au plat signature de la cuisine macrobiotique, l’umeboshi.

Il ne provient pas de prunes, comme on le prétend souvent, mais d’abricots de l’espèce Prunus mume. Umeboshi est mariné dans du sel avant d’être séché.

Contre-indications et allergies à l’abricot

Bien que les abricots soient excellents pour la santé physique, il existe certaines contre-indications à leur consommation.

Chez certaines personnes particulièrement sensibles, ils peuvent même provoquer une indigestion et le développement d’allergies.

L’abricot, un fruit riche en sulfites

Les sulfites sont l’un des neuf allergènes alimentaires les plus courants.

Leur consommation peut provoquer des réactions très graves chez les personnes qui y sont allergiques.

Les sulfites sont des composés présents naturellement dans les aliments et dans l’organisme, mais ils se présentent également sous forme d’additifs alimentaires.

Ils sont utilisés comme conservateurs.

Les abricots secs et les produits contenant des abricots (comme les confitures) sont des sources potentielles de sulfites.

Par conséquent, il est impératif que les personnes allergiques aux sulfites lisent attentivement les étiquettes afin d’éviter de consommer des aliments contenant des sulfites.

On en trouve occasionnellement dans certains produits, y compris ceux sur lesquels il est à base.

Il est donc important d’être doublement prudent lors de la consommation de tels produits.

Les abricots secs sans sulfite sont désormais disponibles sur le marché, ils constituent une bonne alternative pour les personnes qui doivent arrêter de consommer cet additif alimentaire.

syndrome d’allergie buccale

L’abricot est un aliment associé au syndrome d’allergie orale.

Ce syndrome prend la forme d’une réaction allergique à certaines protéines présentes dans divers fruits, légumes et noix.

Elle touche certaines personnes allergiques aux pollens environnementaux et précède le plus souvent le rhume des foins.

Ces personnes souffrent de démangeaisons et de brûlures de la bouche, des lèvres et de la gorge.

Après avoir mangé ou touché l’aliment incriminé, les symptômes peuvent apparaître et disparaître en quelques minutes.

En l’absence d’autres symptômes, cette réaction n’est pas grave et il n’est pas nécessaire d’éviter systématiquement la consommation d’abricot.

Cependant, il est recommandé de consulter un allergologue pour déterminer la cause de votre réaction aux aliments végétaux.

Il peut évaluer si des précautions particulières doivent être prises.

Notre société est capable d’exporter toutes sortes de produits dans différentes régions du monde avec notre personnel expérimenté et nos machines de pointe.

Vous pouvez nous contacter.

Nous sommes disponibles pour toutes les questions d’exportation.

Nous serons heureux de vous contacter.

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 5 / 5. Décompte des voix : 2

Aucun vote pour l’instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Your comment submitted.

Leave a Reply.

Your phone number will not be published.

Achat de produit