ananas victoria prix au kilo et bienfait cet ananas

Sous son armure de piquants se cache une chair si juteuse…

L’ananas est la preuve faite fruit que les apparences sont trompeuses.

Mais un bel ananas peut aussi être insipide : nos conseils et astuces pour éviter la déception.

Saison et variétés

L’ananas est une plante… étrange.

Cette herbacée aux longues feuilles raides développe en son centre une inflorescence composée d’une myriade de fleurs.

Celles-ci se transforment en baies charnues qui vont se souder pour donner le fruit.

Deux années de culture sont nécessaires avant de récolter l’ananas (qui pèse 1,8 kg en moyenne).

La pleine saison de l’ananas est l’hiver. Le Cayenne, variété la plus cultivée dans le monde, est souvent meilleur de novembre à mars.

Préférez les Victoria de décembre à janvier.

Citons encore le Queen Victoria, un petit ananas doré, à la chair orangée et juteuse. Il est sur les étals toute l’année. Un des meilleurs ananas au monde est le Victoria de La Réunion qui bénéficie d’un label Rouge depuis 2006.

Parmi les autres variétés, figurent l’ananas Bouteille découvert par Christophe Colomb en Guadeloupe, le Red Spanish, le Perolera, le Pernambuco…

Guide d’achat

Le transport par avion préserve mieux les qualités gustatives que le bateau ; l’ananas « avion » est cueilli mûr à point et commercialisé peu de jours après sa récolte ; il est un peu plus cher que l’ananas « bateau ».

L’ananas doit être lourd, ferme, avec de belles feuilles vertes en toupet.

Si elles se détachent, le fruit est parfaitement mûr ; le parfum est aussi un signe de maturité.

Choisissez de préférence des ananas en provenance de La Réunion, département français.

Conservation de l’ananas

L’ananas supporte mal les températures inférieures à 8 °C.

Il se conserve à température ambiante, ou au frais s’il est coupé.

La congélation ne lui convient pas.

Astuces de cuisine

L’ananas se consomme épluché, nature, en salade de fruits, en smoothie, en brochettes, en tartes, en gâteaux, en flans, en cakes, en sorbets… Il est très apprécié pour donner une touche d’exotisme à des viandes telles que le porc, le canard (sauce aigre-douce) ou encore avec des fruits de mer et des poissons.

La cheffe étoilée Kelly Rangama, originaire de La Réunion, propose une recette typique de chez elle : « Un ananas pelé à vif, sur lequel on ajoute de la fleur de sel et un peu de piment ».

De quoi surprendre nos papilles !

À noter :

L’ananas frais a la particularité de renfermer une enzyme appelée broméline.

Celle-ci a pour vertu de démarrer et d’accélérer la digestion des protéines d’où une excellente digestion des viandes et poissons consommés en même temps que l’ananas cru.

Cette enzyme est utilisée en pharmacologie pour traiter les troubles du pancréas et de la digestion.

L’ananas empêche aussi la bonne levée de la pâte.

Pour neutraliser cet effet de l’ananas frais, faites-le cuire auparavant 15 min avec un peu de sucre.

Par ailleurs, il fait tourner le lait, empêche la gélatine de se solidifier en refroidissant et a tendance à ramollir les autres aliments avec lesquels il est en contact (les salades par exemple, mais aussi des chairs dures comme celle du poulpe !).

Le saviez-vous ?

Appelé nana nana (parfum des parfums) par les Amérindiens, l’ananas a été découvert par Christophe Colomb qui le décrit comme « deux fois plus gros qu’une pomme de pin et d’un goût excellent…».

Louis XIV demanda à son jardinier La Quintinie d’en produire, à Choisy-le-Roi.

Le fruit eut du mal à s’acclimater et la production fut abandonnée, concurrencée par les importations d’Outre-mer.

L’ananas Victoria, le fruit roi de l’exotisme

Son goût frais et sucré évoque les îles, son parfum embaume notre cuisine de vacances.

On adore l’Ananas Victoria qui débarque en hiver dans nos paniers pour apporter un peu de soleil à nos recettes et à nos desserts.

L’ananas Victoria est un voyage tropical à lui tout seul.

On vous raconte son parcours et on vous avoue la vérité à son sujet.

AUX ORIGINES DE L’ANANAS VICTORIA

L’histoire de l’ananas est une histoire de voyages, de découvertes ou rien n’est certain mais où tout paraît faire sens.

Les premiers ananas proviendraient d’Amérique centrale et plus particulièrement du Paraguay, peut-être même des Caraïbes, mais on évoque aussi le Brésil.

Le mot ananas viendrait d’ailleurs des indiens guaranis qui l’appelaient naná dont la traduction pourrait être « excellent parfum ».

Si cette signification n’est pas officielle, on est pourtant bien d’accord avec elle ! Le parfum d’un ananas est divin.

Puis, aussi étonnant que cela puisse paraître, Christophe Colomb n’a pas découvert que l’Amérique dans ses voyages.

On lui doit aussi d’avoir été le premier à découvrir l’ananas, en le goûtant en Guadeloupe en 1493.

C’est, à l’époque, la coutume d’accueil pour les autochtones que d’offrir des tranches d’ananas aux grands voyageurs des mers.

Une manière d’apporter un peu de sucré à ceux qui ont parcouru de longs trajets dans l’eau salée.

Notre cher Christophe Colomb, certainement gourmand et épicurien, ramène donc l’ananas en Europe.

Plusieurs pays tentent sa culture sans succès.

Cette plante ne supporte pas les basses températures.

Il faut s’y résoudre, ce sont les chaleurs tropicales qui la font bien pousser.

C’est alors en 1668 que l’ananas fait son apparition sur l’île de la Réunion.

L’ananas adore cette île, la plante y retrouve son climat tropical d’origine.

Au cœur de l’océan indien, sur des terres volcaniques au sol riche et fertile, l’ananas devient le roi des fruits.

Ou plutôt, la Reine (on hésite) car on le baptise Ananas Victoria, en hommage à la Reine d’Angleterre qui en raffolait.

L’ananas Victoria porte toutefois bien son nom, car avec sa couronne sur la tête et sa couleur dorée, il a vraiment quelque chose de royal !

TOUTE LA VÉRITÉ SUR L’ANANAS

L’ananas a longtemps été considéré comme un aliment qui brûle les calories et dont il aurait fallu, en phase de régime drastique, se nourrir exclusivement.

Attention, tenez-vous prêt et ne nous en tenez pas rigueur Mesdemoiselles, Mesdames, éventuellement Messieurs qui soignez votre ligne : c’est faux ! Rien ne sert de manger pendant une semaine de l’ananas pour obtenir des jambes fuselées et inutile de s’en frictionner les gambettes pour perdre de la cellulite.

L’ananas ne fait pas maigrir.

En bouche, l’ananas Victoria possède une chair juteuse et tendre, sucrée, légèrement acidulée.

Tout se mange dans le Victoria, même le cœur, c’est d’ailleurs le meilleur d’entre toutes les variétés et c’est celui qu’on préfère dévorer !

Alors même s’il n’est pas le roi des régimes, on adore tout de même l’ananas Victoria, roi des fruits exotiques !

Conseils de conservation et préparation

L’ananas Victoria se consomme entièrement grâce à son cœur tendre ! Attention toutefois, c’est un fruit fragile qui doit être consommé rapidement.

Il peut être exceptionnellement conservé au réfrigérateur mais, en dessous de 10°C, sa qualité gustative sera sensiblement affectée.

Calendrier de saison – Ananas Victoria de l’île de la Réunion

Nous nous engageons à respecter les saisons de tous les produits en vente sur notre site.

Et puis de toute façon, c’est toujours meilleur !

Printemps

Été

Automne

Hiver

Pas de saison Pleine saison

Caractéristiques – Ananas Victoria de l’île de la Réunion

L’ananas Victoria est le plus sucré (et petit) de tous les ananas.

Transporté dans les soutes des avions qui transportent les voyageurs entre Paris et l’île de la Réunion, il est dans notre assiette seulement quelques jours après la récolte !

Le saviez-Vous ?

La variété Victoria tient son nom de la Reine d’Angleterre qui raffolait de ce fruit exotique.

Le fruit doit son nom aux Amérindiens qui l’appelaient nana-nana (parfum des parfums) subissant lui-même quelques modifications en passant du portugais au français.

Les espagnols l’ont nommé « pina » grâce à sa ressemblance avec la pomme de pin.

Notre société peut exporter toutes sortes de produits dans différentes parties du monde en utilisant un personnel expérimenté et des machines modernes.

Vous pouvez contacter avec nous.

Notre société peut traiter toutes les questions d’exportation, nous sommes heureux de vous contacter.

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 5 / 5. Décompte des voix : 1

Aucun vote pour l’instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Your comment submitted.

Leave a Reply.

Your phone number will not be published.

Achat de produit