ananas victoria ile de la réunion et cultiver d’ananas

Ananas Victoria, le top des ananas cultivé à l’île de la Réunion.

Cette star des fruits tropicaux a reçu en 2005 le label rouge.

Il est internationalement reconnu pour ses qualités gustatives juteuses et sucrées.

Ce délicieux fruit a un parfum divin ! C’est un fruit d’hiver qui est dégusté en desserts : gâteaux, cake, salade de fruits, confiture …

Mais aussi il entre dans la composition de plats de viandes et de poissons et il agrémente des punchs et des cocktails.

Je vais vous raconter un petit bout de l’histoire de l’ananas Victoria.

Ananas Victoria conte ou faits historiques ?

Les premiers ananas viendraient des indiens guaranis qui l’appelaient ‘nana’.

Mais, c’est Christophe Colomb qui le découvre en 1493.

En effet, les autochtones offraient aux navigateurs pour les accueillir des tranches d’ananas.

Evidemment, Christophe Colomb apprécie ce fruit et le ramène en Europe.

Par la suite, plusieurs pays ont essayé sa culture sans succès car il ne supporte pas les basses températures.

Et, c’est en 1668 que l’ananas fait son apparition sur l’île de la Réunion où sa culture se développe grâce à son  climat tropical.

Pourquoi, lui a-t-on donné le nom de Victoria ?

Eh bien ! c’est tout simple.

C’est parce que la reine Victoria trouvait ce fruit extraordinaire.

On trouve plusieurs variétés d’ananas mais le Victoria est-il le meilleur ?

Ananas Victoria, Red Spanish, Cayenne, Pernambuco et abacaxi

Victoria

Lui, il est de petit taille et présente des hexagones proéminents de couleur dorée.

C’est une variété moins répandue mais très appréciée.

Il se cultive à l’Île de la Réunion, Île Maurice, Afrique du Sud, Kenya et Australie.

Sa chair jaune tirant sur l’orange possède un goût extraordinaire sucré et peu acide.

Dans l’ananas Victoria on consomme même le cœur qui est tendre et ça pour d’autres variétés c’est impossible car le cœur est dur.

Red spanish ou ananas Victoria

ananas

C’est  une  variété rare qui se cultive en Amérique Centrale et aux Caraïbes.

Ananas avec une peau pourpre et des hexagones irréguliers de taille moyenne qui donne  à la dégustation une chair jaune pâle fibreuse.

Et, il ressemble à une grosse pomme avec une couronne centrale bien développée.

Il pèse 1,5 kg et il est plus haut que large.

Sa chair  acidulée dégage une saveur poivrée très particulière.

Le Cayenne

Il porte des feuilles lisses sans piquants au-dessus d’un fruit qui pèse de 2 à 3 K g.

Quand il mûrit,  il se colorise en orangé.

Le Cayenne originaire du Venezuela, introduit à Cayenne dés 1820,  est l’ananas le plus cultivé du monde.

C’est un fruit juteux avec des saveurs à la fois sucrées et acides en bouche.

Pernambuco

Ananas d’Amérique du Sud et Centrale, de la Malaisie mais également du Brésil, Venezuela ou l’Equateur.

Les fruits sont petits et fins avec une chair blanche ou jaune, tendre, juteuse, douce et très peu acide.

L’abacaxi mieux que l’ananas Victoria

Cette variété est originaire du Togo et se cultive au Brésil et en Afrique Occidentale.

Elle se nomme également pain de sucre Le fruit pèse entre 1,5 et 2 kg.

De forme conique, il porte des petits hexagones en relief.

Sa peau jaune, verte et fragile, recouvre une chair blanche.

C’est l’ananas le plus savoureux qui soit.

Il est recherché par la haute gastronomie pour son goût raffiné.

Attention, il ne se conserve pas au réfrigérateur car une température inférieure à 8°C entraîne sa fermentation.

Appelé ananas Perolera, il a la particularité de pouvoir peser jusqu’à 4 kilos.

Lui, provient de Malaisie et se cultive en Amérique du Nord et Centrale.

Sa forme est allongée mais sa chair jaune ou blanchâtre, est sèche et cassante avec un goût légèrement acidulé, doux et très sucré.

L’ananas comme la pomme de pin est un strobile !

Strobile désigne un objet compact de nature non précisée dont les pièces qui le composent sont organisées en spirales bien visibles.

Source : Ce fruit pour le décrire, je me réfère au ‘Dictionnaire visuel de botanique de Maurice Reille’ car ça compétence est meilleure que la mienne.

Ananas Victoria : Botanique

L’ananas sativa est une Broméliacée de grande culture dans les pays tropicaux dont le port rappelle celui d’un aloès ou des agaves.

Il y a une rosette de grandes feuilles radicales d’où s’lève, la troisième année, un axe inflorescenciel terminé par un bouquet de petites feuilles.

Les fleurs sont sessiles, à ovaire infère, serrées en un long épi compact.

A maturité, les fleurs produisent des baies soudées par leurs parties profondes alors que l’axe de l’inflorescence devient succulent et charnu.

Ce qui se voit à l’extérieur, ce sont les restes des fleurs et leurs bractées axillantes, serrées en un gros strobile charnu.

Lorsqu’on a éliminé cette épaisse ‘peau’ ce qui se mange dans l’ananas, c’est en même temps la partie interne des baies et la partie extérieure de la tige, le centre étant trop dur puisque c’est du bois.

faire pousser un ananas

Conclusion,

Je pense que cet article où j’ai dû chercher plusieurs sources m’a beaucoup appris sur l’ananas.

Ce qu’il faut retenir c’est que l’ananas Victoria est très apprécié mais que la haute gastronomie recherche l’abacaxi.

Je fais le vœu que l’on retienne que la saison de l’ananas Victoria c’est l’hiver et pour notre planète et notre santé c’est lieux de consommer des fruits de saison marquée.

On note souvent l’apparition de taches noire sur les yeux dès le mois de février avec une grave accentuation de mai à septembre .

– Langevin : zone sud-est au vent, 20 à 50 mètres d’altitude ,

2 m de pluviométrie annuelle, sur sol andique moyennement saturé favorable à un très bon enracinement .

Courte saison sèche d’octobre-novembre .

Les taches noires sur les yeux se manifestent de mai à septembre .

Bras de la Plaine : zone sud, 300 mètres d’altitud e

et 2.800 heures d’insolation annuelle, sur sols brunifié s

à pH légèrement acide et faibles teneurs en K2O et CaO .

Longue saison sèche d’août à décembre .

L’apparition de taches noires se situe de juillet à septembre .

Les objectifs poursuivis dans ces nouveaux secteurs son t

les suivants :

  1. a) amener le niveau de productivité de la culture d u

‘Victoria’ au voisinage de 50 tonnes de fruits à l’hectar e

grâce à l’utilisation de façons culturales appropriées telle s

que :

– fortes densités de plantation (50 .000 pieds/ha )

– fumures minérales N-P-K-Ca régulières, soit sous form e

liquide (zone sèche) ou solide (zone humide )

– traitements réguliers contre les cochenille s

– oeilletonnage et éclaircissage du plant de première récolte.

Replantation après la deuxième récolt e

– paillage plastique ou désherbage chimiqu e

  1. b) étaler la production au cours de l’année en respectan t

un calendrier de plantation et en pratiquant des traitement s

florigènes à des dates définie s

Notre société peut exporter toutes sortes de produits dans différentes parties du monde en utilisant un personnel expérimenté et des machines modernes.

Vous pouvez contacter avec nous.

Notre société peut traiter toutes les questions d’exportation, nous sommes heureux de vous contacter.

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 5 / 5. Décompte des voix : 1

Aucun vote pour l’instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Your comment submitted.

Leave a Reply.

Your phone number will not be published.

Achat de produit